Les 4 comportements qui boostent l’estime de soi

L’estime de soi est bâtisseur de la réussite mais également un pilier plus qu’important dans l’épanouissement de quelqu’un. Identifier l’importance de l’estime de soi est un travail indispensable en amont afin de savoir où vous en êtes. Il n’y a pas de secret, si vous n’avez pas une bonne image de vous, comment les autres pourraient en avoir une meilleure ? Vous transpirez ce que vous êtes, votre entourage se nourrit de ce que vous donnez et vous le redonne par la suite. Si vous n’êtes que trop peu confiant ou bien trop effacé, personne n’accordera grand intérêt à votre avis sur des sujets importants, et pire encore, peu de gens vous feront confiance au quotidien. Que cela concerne votre vie professionnelle, émotionnelle ou sentimentale, vous ne serez que peu sollicité et donc passerez à côté de votre formidable potentiel.

Avant de lire le reste de cet article, il faut que vous sachiez que pour certains d’entre vous, adopter les comportements suivants va vous sembler « impensable ». Cela parce que vous ne connaissez pas encore le sentiment que procure une image de soi forte. En effet, quand l’on a une image de soi positive, il paraît évident de mettre en place ces comportements. Je vous demande donc juste une chose, croyez en vous pour mettre en place ces conseils.

L’estime de soi est bâtisseur de la réussite mais également un pilier plus qu’important dans l’épanouissement de quelqu’un. Identifier l’importance de l’estime de soi est un travail indispensable en amont afin de savoir où vous en êtes. Il n’y a pas de secret, si vous n’avez pas une bonne image de vous, comment les autres pourraient en avoir une meilleure ? Vous transpirez ce que vous êtes, votre entourage se nourrit de ce que vous donnez et vous le redonne par la suite. Si vous n’êtes que trop peu confiant ou bien trop effacé, personne n’accordera grand intérêt à votre avis sur des sujets importants, et pire encore, peu de gens vous feront confiance au quotidien. Que cela concerne votre vie professionnelle, émotionnelle ou sentimentale, vous ne serez que peu sollicité et donc passerez à côté de votre formidable potentiel.

Avant de lire le reste de cet article, il faut que vous sachiez que pour certains d’entre vous, adopter les comportements suivants va vous sembler « impensable ». Cela parce que vous ne connaissez pas encore le sentiment que procure une image de soi forte. En effet, quand l’on a une image de soi positive, il paraît évident de mettre en place ces comportements. Je vous demande donc juste une chose, croyez en vous pour mettre en place ces conseils.

Voici donc 4 comportements à adopter pour une belle estime de soi :

1. Arrêter de vous dénigrer

Je suis révolté quand j’entends mes proches dire pour telle ou telle raison: « je suis nul », « je suis bête », « je ne suis pas assez intelligent pour faire ça ». Ce genre de petite phrase reflète l’état de votre estime de vous. Plus vous utilisez ce genre de petite phrase que ce soit à l’oral ou dans votre tête, vous détruisez cette estime.

Ce qui me dérange le plus c’est quand ces phrases sont utilisées alors que la situation n’a rien de dramatique. Dire: « je suis bête » parce que l’on a faux a une réponse est relativement triste. Qu’y a t-il de bête à tenter de répondre à quelque chose ? Vous avez tenté ! Et c’est bien là l’important. Au lieu de vous dire que vous êtes bête, dites vous que vous avez essayé de répondre juste. Vous auriez tout simplement pu vous taire et ne jamais prendre d’initiative, ce qui n’est pas mieux.

Pourquoi employez-vous ce genre de phrase ? Personne ne vous le dit, alors pourquoi vous infligez-vous ça ? Il n’y a rien de plus humain que de se tromper, de tomber ou d’échouer. Mais se dénigrer tout seul ne vous aidera pas à vous sentir bien. Vous êtes seul juge de vos actions, mais être juge ne signifie pas être un bourreau, cela signifie tout simplement être juste.

2. Modifier son vocabulaire

Petit point cerveau: savez-vous que votre inconscient dirige près de 95% de vos actions quotidiennes ? C’est lui qui émet vos réactions au stimuli extérieurs. Visualisez un iceberg, l’inconscient est la partie immergée de celui-ci. Plus vous répéterez des phrases comme: « je suis stupide », plus vous allez ancrer cette phrase et donc le comportement qui va avec dans votre inconscient. Qu’est ce que cela va engendrer pour votre estime d’après vous ?

Pour aller plus loin, sachez que cet inconscient ne comprends pas la négation. Si je vous dit de ne pas penser à un éléphant, à quoi pensez-vous ? Un éléphant.

Ainsi, cela fonctionne de la même manière avec les mots que vous employez. Si vous dites: « je ne veux pas être malade », vous indiquez à votre inconscient que vous souhaitez être malade, et nous savons que celui-ci influe sur nos comportements, donc sur notre physiologie.

Ainsi, remplacez les phrases du style: « je suis trop bête » par « j’aurais pu être plus malin ».

Le vrai travail ici est d’identifier les moments où vous vous parlez de manière négative et les remplacer par des phrases positives. Certains pensent qu’il faut environ 21 jours pour ancrer ces nouveaux programmes inconscient et donc modifier son estime de soi.

3. Arrêter de vous comparer aux autres

J’entends bien trop souvent des gens se plaindre: « je ne réussirai jamais aussi bien que untel ou untel », « X fait mieux que moi ça ou ça ». J’ai envie de vous dire que c’est tant mieux. Pourquoi ? Parce que vous êtes vous et que les autres sont les autres. Nous avons constamment besoin de nous comparer aux autres, souvent pour savoir où nous en sommes mais généralement pour s’assurer que nous ne sommes pas les derniers, donc les laissés pour compte.

Sachez que vous comparer aux autres ne vous fait pas grandir et se montre destructeur. Se comparer permet parfois de se donner une bonne raison de lâcher l’affaire en donnant dans la fatalité: « je ne serai jamais aussi bon que X ». Mais ce genre de phrase détruit votre estime de vous car vous acceptez l’échec en cherchant un prétexte égocentrique. Oui il est possible que vous ne soyez jamais aussi bon qu’un autre dans un domaine, mais cela ne vous donne pas le droit d’abandonner. Si vous abandonnez oui, là vous pouvez être sûr que vous ne serez jamais meilleur que l’autre.

La comparaison avec un autre doit uniquement être une source de motivation. Elle doit vous permettre de savoir ce que vous devez améliorer ou travailler plus pour réussir. Et quand vous vous servirez de ça comme carburant plutôt que comme frein, votre estime de vous s’en trouvera gonflée.

Mais le plus important est ça, centrez-vous sur vous-même ! Vous devez être capable de faire votre auto-critique par rapport aux objectifs que vous vous êtes fixés. Les autres ne sont à la limite qu’un unité de mesure pour un but plus grand. Si vous voulez arrêter de vous comparer aux autres, fixez-vous des objectifs, mais pour les bonnes raisons.

4. Choisissez votre environnement

Qu’est ce qu’un environnement propice à une bonne estime de soi ? Pour répondre à cette question nous devons déjà savoir ce qu’est un environnement néfaste à une bonne estime de soi.

Regardez autour de vous, il existe beaucoup de personnes qui tuent vos rêves ou vos aspirations. Souvent ce sont les parents qui commencent: « ne va pas dans cette filière, c’est bouché », « ne fais pas ce sport, c’est dangereux ». Il y a tellement d’exemples. Je conçois qu’il faille faire attention à sa progéniture mais malheureusement, brider celle là est destructeur de confiance et d’image de soi.

Encore ici il s’agit des parents et donc ils font cela dans une logique de protection, certains de vos amis le feront aussi. Mais les plus grands destructeurs sont les grands frustrés de la vie qui n’ont malheureusement jamais tenté d’accomplir quelque chose. Ceux-là même qui font en sorte de bien vous ramener les pieds sur terre et vous empêche de rêver. Ceux qui vous disent que vous rêver trop, que c’est impossible, que vous n’avez pas ce qu’il faut. Sachez qu’ils font ça dans leur propre intérêt, imaginez un peu que vous atteigniez vos rêves, que penseront-ils ? Eux qui ont clairement renoncés aux leurs. Ils vous préfèrent bien sagement assis dans le train lent et calme du confort plutôt que de vous voir les dépasser sur une ligne à haute vitesse, sinon, ils devraient se remettre en question et cela n’est pas au programme.

Éloignez-vous d’eux ! Et entourez-vous de personnes qui elles sont positives, qui ne vous jugent pas et vous souhaitent d’accomplir de grandes choses, vous poussent à la réussite même si vous échouez. Ils seront toujours là si vous échouez, ça ne les rend que plus humain, et vous aussi.

Etienne Sébillet

Avatar

Etienne Sébillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *